Le transfert d‘économies


Alors que Western Union et MoneyGram déclarent des profits impressionnants

Texte par Serge Kollwelter (ASTI)

 

Les remittances, c‘est à dire le transfert d‘économies des émigrés vers leurs familles restées dans leur pays d’origine sont une source de revenu très importante pour de nombreux pays en développement. Pour l’année 2013, la Banque Mondiale a évalué le montant des remittances à 414 milliards de dollars, ce qui représente trois fois le montant d’aide publique au développement au niveau mondial. Pour un pays comme le Sénégal, cela représente plus de 11% de son produit intérieur brut et pour le Cap Vert, autre pays partenaire de la coopération luxembourgeoise, plus de 9%. Cet argent contribue directement au développement des pays du Sud, car il permet aux familles de scolariser leurs enfants, de couvrir des frais de santé ou de démarrer des activités génératrices de revenus.

Actuellement ces transferts sont dominés par un nombre réduit de quelques grands opérateurs d’envoi de fonds qui n’hésitent pas à prélever des commissions très élevées. Cela est particulièrement vrai pour l’Afrique, où deux grands opérateurs, Western Union et MoneyGram, se partagent une grande partie du marché. Si en moyenne au niveau mondial l’envoi d’argent entraîne 7,8% de frais, ce taux atteint 12,8% en moyenne pour l’Afrique. Une récente étude du Overseas Development Institute estime que l’Afrique perd de cette manière entre 1,4 et 2,4 milliards de dollars par an, alors que Western Union et MoneyGram déclarent des profits impressionnants. Notons, à titre de comparaison, que 1,8 milliards de dollars suffiraient pour scolariser 14 millions d’enfants.

L’entreprise des postes luxembourgeoise, dont l‘actionnaire unique est l‘Etat luxembourgeois, travaille en partenariat avec Western Union et encourage ainsi la diaspora au Luxembourg à recourir aux services de cette entreprise. Par ce fait, le gouvernement est co-responsable d’un manque à gagner important pour les pays du Sud.

Pour aller plus loin

  • How excessive charges undermine the benefits of remittances for Africa  april 2014
  • Remittances to Cape Verde by country of origin.
  • Migrant Remittances to Africa
  • Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail